Conseils et AstucesHôte

Revenus locatifs Airbnb, comment les déclarer ?

revenus locatifs

Depuis quelques mois maintenant, Airbnb (et bientôt d’autres plateformes) collecte la taxe de séjour dans certaines villes. Les hôtes ont donc cette charge en moins. Par contre, pour louer légalement, il est toujours important de penser à ses revenus locatifs au moment de la déclaration d’impôts. Abattement, exonération… on vous rappelle les choses importantes à savoir.

Revenus locatifs en régime micro-BIC

Si vos revenus cumulés annuels liés à la location de votre logement ne dépassent pas 32 900€, vous pouvez bénéficier du régime micro-BIC. Il vous suffit alors de compléter la case correspondante (formulaire de déclaration de revenus complémentaires 2042 – C) et un abattement de 50% sera appliqué automatiquement par le centre des impôts. Simple, rapide et efficace.

Revenus locatifs en régime BIC réel

Ce régime est plus complexe que le précédent, néanmoins il peut être intéressant. En effet, il permet de déduire les frais et charges réels liés au logement. Ainsi, si ces derniers dépassent 50% de vos revenus, il sera plus intéressant de les déclarer en BIC réel plutôt qu’en micro-BIC. A savoir que si vous dépasser 32 900€ de revenus cumulés annuels, vous êtes obligés de les déclarer en BIC réel.

Exonération

Si vous louez tout ou partie de votre résidence principale (résidence dans laquelle vous vivez au moins 8 mois par an) et que vous ne gagnez pas plus de 760€ par an via cette activité, vous êtes exonérés d’impôts sur ces revenus.
A savoir quand même que si la chambre ou le logement devient la résidence principale de votre locataire, l’exonération d’impôts se base alors sur des plafonds de loyer annuel par m2 : 183€ en Ile-de-France et 134€ pour les autres régions.

Rappel

Airbnb vous permet d’accéder facilement à l’historique de vos locations et donc de vos revenus à partir de votre compte utilisateur. Pour cela, il vous suffit de vous rendre sur votre « Tableau de bord », puis de cliquer sur « Statistiques ».